Savez-vous ce que toutes les marques ont en commun quand il s'agit de DAM ? Du géant des boissons gazeuses au titan de l'avion - leurs actifs statiques limitent leurs efforts de communication de marque. Voici comment les choses dégénèrent.

Les fonctionnalités du DAM sont très prometteuses pour ces clients : un système évolutif, accès des utilisateurs, droits d’accès, disponibilité à tout moment, avec les permissions adéquates. Mais lorsqu'il s'agit d’indexer les assets, certaines sociétés sont bloquées.

Assets x ressources de données = chaos

Les assets destinés aux clients doivent être créés manuellement par des graphistes spécialisés, ce qui entraîne souvent des goulots d'étranglement. Ils ne peuvent ensuite être adaptés et mis à l'échelle qu'en impliquant des graphistes supplémentaires. Les métadonnées s'avèrent cruciales pour permettre aux assets d’être retrouvés rapidement. Certaines sociétés souhaitent ajouter des données de base sur leurs produits ou leurs clients dans le DAM et attendent des graphistes qu'ils assument la responsabilité supplémentaire de la saisie des données. Après tout, il ne s’agit que de copier-coller ; qu'est ce qui pourrait mal tourner ? Et même avec un mécanisme de gestion et de livraison des assets très performant, il se peut que les assets ne soient pas trouvés assez rapidement, qu'ils contiennent des données incorrectes ou qu'ils n'existent même pas encore en raison d'un retard de conception. Et que font les graphistes lorsque leur DAM ne leur retrouve pas rapidement l’asset qu'ils souhaitent ? Ils deviennent créatifs et le crée à nouveau. Exactement ce que le DAM était censé empêcher.

Le véritable potentiel du DAM n’est souvent pas pleinement exploité, et ce malgré des investissements importants.

Sortez les marques du DAM et utilisez des assets dynamiques.

Au lieu de faire le travail fastidieux de recréer plusieurs versions d'un même asset, les graphistes peuvent créer des gabarits intelligents. Des modèles avec une logique avancée intégrée et des directives de marque, qui s'adaptent à l'utilisateur, aux paramètres locaux et à l'utilisation prévue, avant même que quiconque ne regarde le document. Des gabarits qui réduisent les risques en indiquant les variations possibles, allant du produit, au lieu, à la langue ou au canal de sortie. Des modèles avec des connexions sécurisées à de multiples sources de données de références externes, telles que les systèmes PIM, CRM ou ERP, afin que les informations correctes circulent dans le gabarit à partir de ces plateformes à source unique de vérité. Ces modèles réduiront les risques, sécuriseront la gouvernance de la marque et réduiront le travail manuel.

*Les assets dynamiques de CHILI publisher sont des modèles intelligents qui gèrent les règles d’identité de la marque, utilisent d’autres assets du DAM et se connectent à plusieurs sources de données principales.

Lorsque les collatéraux deviennent dynamiques, alors le DAM gagne.

Les assets dynamiques de CHILI publisher sont des modèles intelligents contenant des règles d’identité de marque, pouvant utiliser d’autres ressources du DAM et se connecter à plusieurs sources de données principales. Ils apportent de la flexibilité à l'utilisateur, de la précision aux informations, de la gouvernance à la marque et s’adaptent au graphiste. Selon ce que nous avons vu jusqu’à présent, quel que soit l’intérêt de la marque, sa taille ou son marché, avec des assets dynamiques en place, aucun DAM n’est une île.

Marketing

Piet Saegeman

Sep 7, 2018

Sign up for blog updates
Chargement...