Si un autre étudiant en design me le demande à la drupa 2016... Je vous demande - est-ce vraiment ainsi que la future génération d'imprimeurs envisage l'innovation ?

Parce que malgré tous les efforts de l'industrie pour communiquer sur les avantages de l'automatisation des processus ennuyeux et chronophages, il semble que le système éducatif n'ait pas encore fait le saut dans le train de l'automatisation.

Je le comprends du point de vue d'un graphiste, bien sûr. Ils ont l'habitude de créer un design entièrement selon les souhaits du client. Et sur la route du marketing et du retail, la création a besoin d'être traduit ou mis à jour. Un surcroît de travail qui vient s'ajouter à la charge de travail du graphiste. Il doit se rappeler les lignes directrices, les adapter aux besoins spécifiques et faire en sorte que tout le monde soit satisfait. Et en espérant qu'il n'ait pas fait une erreur qui l'aurait poussé à tout recommencer. Non facturable, bien sûr.

Considérez l'alternative. Dès qu'un design est prêt, le document peut être envoyé vers un système web2print ou un portail marketing. Le graphiste fixe les limites de ce qui peut (ou ne peut pas) être modifié, permettant à tout utilisateur ou consommateur autorisé d'adapter certaines parties du gabarit à ses besoins. Les éléments clés du design et de la marque restent respectés en tout temps, mais l’utilisateur ou le consommateur auront liberté de changer ce qui doit être changé. Ainsi, le graphiste n’a plus à se préoccuper des ajustements et des modifications ennuyeuses qui accompagnent souvent le travail de finition.

Regardez de plus près une création graphique flexible. En tant que graphiste, vous avez le plein contrôle de votre fichier et vous le concevez de manière à garantir la protection et la continuité de la marque. Puis rendez le design flexible, afin que les utilisateurs puissent apporter des modifications qui affectent le résultat, l'apparence du design, sans toucher à l'essence même de la marque. Résultat : conception fluide - liberté contrôlable.

Considérez cela aussi comme un appel aux écoles pour qu'elles anticipent cette tendance et intègrent le design fluide dans leur programme d'enseignement. Profitez de l'automatisation, saisissez les opportunités.

Pour résumer ! Vous ne perdrez pas votre emploi, au contraire il devient de plus en plus intéressant.

La prochaine fois que vous passerez devant notre stand (7a, F40), laissez-moi vous poser une question.
Que recherchez vous sur #drupa2016 ? L’inspiration, la créativité ou des méthodes pour faciliter votre travail ?

Attrapez un CHILLax et échangeons, je suis intrigué.

Personnes

Bram Verniest

Jun 9, 2016

Sign up for blog updates
Chargement...