Comment la création automatisée vous aidera, vous et votre concepteur, à survivre à l’enfer de la période des fêtes 2022

C’est le moment de l’année où les jours raccourcissent, où les températures descendent et où votre graphiste est envahi par le stress. Cela ne fait aucun doute : la période des fêtes approche ! Avec Halloween, les jours fériés, le Black Friday et le Cyber Monday, sans parler de la période des fêtes de Noël, il n’y a pas de quoi s’amuser lorsque l’on est graphiste.

Sans surprise, on attend beaucoup des campagnes de publicité et de marketing au cours de cette période de l’année. Et ce, à juste titre. Les taux de conversion ont plus que doublé au cours de ces périodes (ils ont été multipliés par 2,5 pour être exact) et les taux d’ouverture des e-mails ont augmenté de 150 % rien que lors du Black Friday et du Cyber Monday. Les sites Web et les plateformes e-commerce connaissent également une croissance substantielle selon Socital. En effet, leur trafic enregistre un bond massif de 45 % pendant la période des fêtes.

Attention aux modifications infinies

Ne vous méprenez pas, les graphistes ne craignent pas l’écran ou la page blanche, l’adrénaline associée à une nouvelle campagne leur permet de s’épanouir. Mais lorsque l’idée est prête à être mise en œuvre, c’est la gestion de projet qui peut devenir un véritable enfer. Croyez-moi, je suis graphiste et je sais de quoi je parle.

Voici les principaux facteurs de démotivation qui perturbent ma créativité et le plaisir que j’éprouve à travailler ?

  • Les changements d’avis concernant les éléments graphiques, la mise en page, la réalisation ou tout autre aspect (choisir un parti pris et le respecter)
  • Les demandes de modification incessantes et les nombreuses erreurs qui en découlent (bonjour les casse-têtes liés aux problèmes graphiques ! )
  • Les obstacles et les cycles d’approbation sans fin qui sont nécessaires pour obtenir la validation finale (le fichier finalv785définitifok.pdf, ça vous dit quelque chose ? )
  • Sans oublier cette épée de Damoclès : les changements de dernière minute ! Ça fait frissonner.

Tous ces aspects, entre autres, ne font que ralentir le processus et compliquer la mise sur le marché et vous obligent à gérer un manque de contenu pour chaque date clé au cours cette période. Et c’est justement ce qui est nécessaire pour obtenir l’approbation finale de l’idée graphique à laquelle vous avez pensé pour la campagne.

Lorsque l’idée est enfin approuvée, il reste à l’adapter aux différents canaux. Votre tâche ne consiste pas seulement à créer une publicité : votre idée doit être traduite visuellement sur un panneau d’affichage, une oriflamme, une publicité en pleine page, un emballage, une étiquette, une bannière sur Facebook, un carrousel Facebook, un post carré pour Instagram, une story Instagram, une bannière pour un site Web, la signature d’un e-mail... La liste est longue ! Et si vous êtes une marque internationale, les équipes locales auront besoin de traductions dans leur langue.

D’où la question suivante :

Comment les spécialistes du marketing peuvent-ils aider les graphistes à rester concentrés, agiles et autonomes, même avec la pression caractéristique de cette période chargée ?

Une partie de la solution réside dans un processus de développement adapté, associé à des technologies qui favorisent la rationalisation de la conception et de la production. Une autre partie de la solution viendra d’une approche plus humaine concernant les délais lors de cette période chargée et les personnes qui manient les outils créatifs.

1. Adoptez des technologies pour résoudre le manque de contenu

La partie technologique est facile. C’est là que les spécialistes du marketing peuvent marquer des points avec la création automatisée. La définition est évidente : il s’agit d’automatiser le processus de production créative. En transformant un élément graphique en gabarit intelligent, vous donnez aux équipes locales les moyens de transformer le visuel en un produit adapté à vos besoins. Votre graphiste peut s’en charger, mais tout le monde peut aussi le faire.

En optimisant ce processus d’adaptation des designs, vous accélérez en fait le délai de mise sur le marché pour l’ensemble de l’équipe et vous libérez du temps que votre graphiste peut mettre à profit pour concevoir de nouvelles créations.

Et si vous souhaitez vraiment maximiser votre investissement dans l’automatisation, envisagez la personnalisation et l’adaptation. Ces deux aspects font des merveilles pour les campagnes de conversion, en particulier lorsque vous souhaitez que vos contenus marketing tirent parti de l’augmentation de l’activité d’achat des clients. Ils permettent de libérer des ressources en automatisant les tâches répétitives qui occupent normalement une grande partie de la journée d’un graphiste.

Le site Web Sleeknote, spécialiste des fenêtres pop-up, est tout à fait d’accord. En fait, il considère qu’il s’agit d’une recommandation clé pour les entreprises qui veulent tirer profit des dépenses des consommateurs à l’occasion des fêtes.

Alors que les achats en ligne et dans les magasins physiques ne cessent de grimper en flèche à l’approche de ce trimestre si important ainsi qu’en 2022, les spécialistes du marketing et les graphistes doivent s’appuyer sur une réflexion intelligente comme celle-ci afin de se préparer mentalement à l’avenir.

2. Restez humain et soyez le meilleur spécialiste du marketing

Pour ce qui est de l’aspect humain, tout repose sur vous. Si vous êtes un spécialiste du marketing qui gère les éléments graphiques, permettez-moi de vous donner quelques conseils :

Planifiez les tâches à l’avance
Créez ce plan d’action si important, définissez les étapes de votre projet et veillez à toujours les respecter. (Utilisez un outil pour effectuer des briefings clairs !)

Privilégiez la créativité
Utilisez la création automatisée et les gabarits intelligents afin de permettre aux graphistes de dégager du temps puisqu’ils ne se consacrent plus aux tâches répétitives et administratives. (Laissez-nous donner libre cours à notre créativité)

Faites des économies d’échelle
Travaillez plus efficacement, augmentez votre production et réduisez vos coûts opérationnels. (Et pourquoi ne pas profiter des économies réalisées pour augmenter salaire de votre graphiste ? Non ? C’est trop tôt ?)

Soyez révolutionnaire et reconnaissez le travail de vos équipes
Reconnaître les réalisations et la créativité d’une équipe de graphistes peut faire des merveilles pour le moral. (Je sais que c’est le cas pour moi)

3. Restez fidèle à vous-même et soyez le meilleur graphiste

Mais tout ne repose pourtant pas sur vous. Les graphistes sont leurs pires ennemis lorsqu’il s’agit de remettre une tâche à plus tard et d’éviter l’inévitable. Cependant, en jouant les bonnes cartes, il est possible de mettre à profit toute leur créativité inexploitée pour des campagnes qui pourraient bien constituer le meilleur travail créatif qu’ils ont accompli jusqu’à présent. Mes principales recommandations pour aider votre graphiste à s’améliorer :

Trouvez un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée
Nous avons tous besoin d’un moyen de nous évader et de recharger nos batteries. Pour me vider l’esprit, j’enfourche mon vélo et je fais une promenade bien méritée.

Faites les choses différemment
La monotonie et la répétition peuvent vraiment étouffer votre créativité, alors lancez-vous le défi de faire quelque chose de différent aujourd’hui.

Maintenez la communication
Soyez honnête et dites ce qui est réalisable et ce qui ne l’est pas, tout en respectant vos limites.

Restez curieux, mais restez fidèle à vous-même
Absolument tout le monde a le droit d’avoir un avis sur votre proposition graphique, mais votre style vous est propre. Votre patron ou votre client investit dans votre vision, votre talent et vos compétences. Vous pouvez être ouvert aux suggestions, mais en définitive, c’est vous qui créez et défendez vos productions graphiques, de l’idée à l’exécution et à la réutilisation. (Et n’ayez pas peur d’adopter les technologies d’automatisation qui vous simplifieront aussi la vie).

Vous avez besoin de conseils et d’astuces supplémentaires pour faire descendre le stress lié à la période des fêtes ? Lisez cet article instructif de Smashing Magazine dans lequel vous trouverez des idées et des conseils.

Alors, qu’en dites-vous ?

Aiguisez vos crayons, lancez InDesign®, étudiez le briefing, mettez-vous au travail et répondez aux défis liés aux dates clés de 2022 ! On s’en occupe.

Marketing,

Personnes,

RH

Steve Beernaert

28 oct. 2021

Sign up for blog updates
Chargement...